L’ÉVALUATION DE LA DOULEUR

La douleur est une expérience personnelle et subjective. Seul le patient peut mesurer sa douleur. Pour le clinicien, la douleur est d’abord le symptôme associé à une lésion ou affection (Marchand, 2009). Elle est souvent la raison de consultation primaire (Goodman, Snyder, 2007). La mesure de la douleur prend une place importante dans le processus d’évaluation du professionnel de la santé, de la visite initiale au congé de traitement. La reconnaissance des patrons usuels de douleurs est un art et une science que seul un professionnel bien formé peut pratiquer de façon sécuritaire.

L’évaluation sert à établir un tableau global du patient, et ainsi mesurer la douleur le plus précisément possible. La mesure précise de la douleur a deux fonctions importantes : aider à diagnostiquer la cause probable de la douleur et suivre l’évolution de cette dernière (Marchand, 2009).  

Par un questionnaire détaillé, le professionnel du traitement de la douleur tente d’établir l’histoire de présentation de la douleur, les caractéristiques passées et actuelles de la douleur et de tout autre symptôme associé, l’historique des consultations et des traitements, pharmacologiques ou autres. L’état de santé général est aussi évalué pour éliminer toute cause systémique de douleur, ou référer à un autre professionnel.

Nos prochains articles : le traitement de la douleur en ostéopathie et le traitement de la douleur en physiothérapie.

 

jf Duranleau, pht, D.O.

-Goodman, C, Snyder, K. (2007). Differential Diagnosis for Physical Therapists: Screening for Referral. Saunders.

-Marchand, S. (2009). Le phénomène de la douleur. Chenelière. 2ième édition.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *