Reconnaissance du droit des physiothérapeutes de référer à un médecin spécialiste.

Les physiothérapeutes peuvent référer à un médecin spécialiste! Le saviez-vous?

C’est une disposition légale dont on fait peu profiter nos patients. Cependant, la surcharge du réseau et la rareté des médecins de famille rend impérative cette possibilité prévue par le code des professions.

Les physiothérapeutes ont le droit de référer à un médecin spécialiste lié à leur champ d’expertise. Le physiothérapeute ne peut établir de diagnostique clinique ou prescrire un traitement, mais peut référer à un médecin spécialiste dans le champs d’expertise du physiothérapeute. Par-exemple, un physiothérapeute peut référer un patient pour une arthrodistension de l’épaule, une infiltration échoguidée, ou une déchirure de coiffe des rotateurs.

Le physiothérapeute doit avoir établi des canaux de communication avec différents services médicaux (orthopédie, physiatrie, radiologie), et rendre le processus de référencement efficace et transparent.

 

https://oppq.qc.ca/wp-content/uploads/La-reference-du-physiotherapeute-a-un-medecin-specialiste.pdf

COVID-19_MAJ 7 janvier 2021: Nos services sont maintenus pendant le couvre-feu.

Durant le confinement COV-19 de janvier-février 2021, nous sommes ouverts!

Les consignes sanitaires gouvernementales, de nos ordres professionnels et nos associations respectives spécifient que les cliniques de santé font partie des services essentiels, et peuvent demeurer ouvertes.

Nous pouvons traiter nos patients en soirée, et ce même pendant le couvre-feu. Nous émettrons un formulaire fourni par le gouvernement pour les patients qui en auront besoin.

Mise-à-jour COVID_19: 1ier Juin: Reprise de tous nos services!

Chers clients,

Nous sommes heureux d’annoncer qu’il sera possible de vous revoir à la clinique pour des services non-urgents à partir du 1 juin pour les soins thérapeutiques habituels suivants:

Ostéopathie
Acupuncture
Massothérapie
Réflexologie
Drainage lymphatique
Acces Barr
Physiothérapie

Les exigences sanitaires seront bien respectés selon les recommandations de la CNESST,
de nos ordres et associations professionnelles.

Nous vous demandons de vous laver les mains à votre arrivée, de venir seul au rendez-vous et de respecter l’heure de celui-ci.

Le port du masque est fortement recommandé.

Si vous avez des symptômes de la Covid-19, nous vous demandons de nous aviser et de rester à la maison .

Vous pouvez prendre rv sur notre site internet au www.osteopathieetcie.com en cliquant sur l’onglet prendre rv.

Merci et au plaisir de contribuer à votre mieux-être 🌷

https://ici.radio-canada.ca/…/coiffeurs-dentistes-therapeut…

MAJ COV19_Téléconsultations disponibles

L’urgence sanitaire liée au coronavirus mettra le système de santé québécois au défi. L’OPPQ et l’OAQ nous a enjoignent de mettre l’épaule à la roue du système de santé pour limiter la surcharge du système public. Les physiothérapeutes et les acupuncteurs interviennent en première ligne et peuvent prendre en charge en accès direct, sans prescription médicale tout patient qui en manifeste des besoin spécifique nécessitant des soins immédiats.

em tant que professionnels, nous pouvons prendre en charge par voie de la téléconsultation les patients à risques et en quarantaine, ou les personnes qui travaillent à domicile.

Plusieurs interventions en physiothérapie peuvent être propices à des services de téléréadaptation, entre autres :

  • Contrôle de la douleur par conseils et enseignement
  • Exercices de mobilité, de force et d’équilibre
  • Exercices respiratoires et cardiovasculaires
  • Exercices fonctionnels
  • Conseils visant la promotion de la santé ou la prévention des accidents
  • Adaptations sommaires de postes de travail
  • Dépistage des personnes présentant des conditions graves ou susceptibles de se compliquer.

URGENCE SANITAIRE COV-19_Maintien des services essentiels_Clinique Ostéopathie & Cie

24 Mars 2020 Mise-à-jour COV-19_ Maintenir nos services pour éviter la surcharge du système public de santé.

Au cours de cette période d’urgence sanitaire, nos Ordres Professionnels qui supervisent nos pratiques professionnelles nous recommandent une pratique en support pour décharger le système de santé public. Nous recevons régulièrement de nouvelles recommandations, et en tant que professionnels de la santé de première ligne, nous pouvons prendre en consultation tout patient en urgence sans prescription d’un médecin, de façon à prévenir une surcharge du système public de santé.

 

Toute personne qui présente une des conditions suivantes peut être prise en charge:

  • Une douleur ou une perte de fonction incapacitantes (entorses, migraines…)
  • Toute blessure traumatique aiguë
  • Signes et symptômes neurologiques (engourdissements, picotements, faiblesse musculaire)
  • Les suivis postopératoires
  • Les traumatismes crâniens et commotions cérébrales
  • Les accompagnements en obstétriques
  • Les accompagnements en oncologie
  • Certains états inflammatoires chroniques
  • Des atteintes nécessitant un suivi soutenu
  • Toute condition qu’une interruption de soins pourrait aggraver
  • Tout état qui risque de se détériorer sans prise en charge
  • Toute neuro-musculo-squelettique pour laquelle le patient se questionne s’il doit consulter à l’urgence ou non

 

Nos professionnels interviennent en première ligne et peuvent prendre tout patient en accès direct ou avec prescription médicale, et au besoin référer au médecin si la condition comporte une composante médicale hors de notre champ de pratique.

Évidemment, nous suivons scrupuleusement les recommandations gouvernementales pour protéger votre santé, celle de nos professionnels et limiter la propagation du virus. Nous appliquons les critères du gouvernement et nous reportons les rendez-vous non-prioritaires, des patients de 70 ans et plus, des patients de retour de voyage ou en contact avec des personnes de retour d’un voyage récent, et des patients présentant des symptômes du système respiratoire.

Dans le contexte de l’urgence sanitaire, nous évaluerons les besoins de chacun au cas par cas, et nous assurerons les services de soins nécessaires tout en maintenant les mesures sanitaires recommandées pour assurer un service de la plus grande qualité dans un contexte sécuritaire.

 

TÉLÉCONSULTATION

Par-contre, dans tout autre cas, ou si une personne est en quarantaine volontaire, en télétravail ou en situation non-urgente, il est possible de prodiguer d’évaluer, de conseiller et prescrire un programme d’exercices par téléconsultation.

URGENCE SANITAIRE: Liste des conditions urgentes prises en charge soumises par l’OPPQ et l’OAQ

Nous recevons régulièrement de nouvelles recommandations de la part de l’Ordre Professionnel de la Physiothérapie et l’Ordre Professionnel des Acupunteurs, et en tant que professionnels de la santé de première ligne, nous pouvons prendre en consultation tout patient en urgence avec ou sans prescription d’un médecin, de façon à prévenir une surcharge du système public de santé. Actuellement, nous prenons en charges les patients qui présentent une condition urgente.

Toute personne qui présente une des conditions suivantes peut être prise en charge:

  • Une douleur ou une perte de fonction incapacitantes (entorses, migraines…)
  • Toute blessure traumatique aiguë
  • Signes et symptômes neurologiques (engourdissements, picotements, faiblesse musculaire, incontinence ou rétention de la vessie)
  • Les suivis postopératoires
  • Les traumatismes crâniens et commotions cérébrales
  • Les accompagnements en obstétriques
  • Les accompagnements en oncologie
  • Certains états inflammatoires chroniques
  • Des atteintes nécessitant un suivi soutenu
  • Toute condition qu’une interruption de soins pourrait aggraver
  • Tout état qui risque de se détériorer sans prise en charge
  • Toute neuro-musculo-squelettique pour laquelle le patient se questionne s’il doit consulter à l’urgence ou non

Au besoin, nous référerons au médecin si la condition comporte une composante médicale hors de notre champ de pratique.

Prises en charge pendant l’urgence sanitaire liée au COV19

Mise-à-jour COV19

16-mars-2020 – Maintenir nos services pour aider le système public.

En cette période d’urgence sanitaire, nos Ordres Professionnels qui supervisent nos pratiques professionnelles nous recommandent une pratique de support pour décharger le système de santé public. Au cours de la journée, nous avons reçu de nouvelles recommandations, et en tant que professionnels de la santé de première ligne, nous pouvons prendre en consultation tout patient souffrant, en urgence sans prescription d’un médecin.

Dans cet optique, l’OPPQ et l’OAQ nous recommandent de maintenir nos services pour les soins urgents, de manière à ne pas encombrer les urgences du milieu publique.

Évidemment, nous suivons scrupuleusement les recommandations gouvernementales pour protéger votre santé, celle de nos professionnels et limiter la propagation du virus.

Nous appliquons les critères du gouvernement et nous reportons les rendez-vous non-prioritaires, des patients de 70 ans et plus, des patients de retour de voyage ou en contact avec des personnes de retour d’un voyage récent, et des patients présentant des symptômes du système respiratoire.

Dans le contexte de l’urgence sanitaire, nous évaluerons les besoins de chacun au cas par cas, et nous assurerons les services de soins nécessaires tout en maintenant les mesures sanitaires recommandées pour assurer un service de la plus grande qualité dans un contexte sécuritaire.

 

L’équipe d’Ostéopathie & Cie

URGENCE SANITAIRE COVID-19

15 mars 2020

Pendant cette période d’urgence sanitaire et d’incertitude, nous tenons à rassurer nos patients et la population.

Puisque nous traitons quotidiennement des personnes souffrantes et en douleur, nous jugeons que que nos services sont essentiels, et nous maintenons l’horaire habituel.

Nous avons pris connaissances des recommandations gouvernementales, de nos ordres professionnelles et associations, et nous avons adapté nos pratiques quotidiennes.

Nous avons adopté les nouvelles mesures suivantes:

-Nous demanderons à nos patients s’ils reviennent de voyage dans les deux dernières semaines. Dans l’affirmative, nous devrons remettre tout rendez-vous à 14 jours après votre arrivée. La même conduite sera adoptée en cas d’infections virales ou bactériennes. Si c’est le cas, nous vous demandons de nous contacter le plus rapidement possible pour remettre votre rendez-vous.

-Nous vous demanderons de vous laver ou désinfecter les mains à votre arrivée et votre départ.

-Nous nettoyons et désinfectons les surfaces et l’environnement de la clinique au départ et à l’arrivée de chaque client.

Nous vous invitons à suivre les directives gouvernementales. En plus de suivre les recommandations du Gouvernement du Québec, pour assurer la sécurité de la population, de nos patients et notre équipe, nous adapterons au jour le jour les recommandations de l’Ordre de Physiothérapeutes du Québec, de l’Ordre des Acupuncteurs du Québec, et d’Ostéopathie Québec.

 

L’équipe d’Ostéopathie & Cie

PERTE DE POIDS, HABITUDES DE VIE ET ESPÉRANCE DE VIE DE QUÉBÉCOIS.

perte de poids st-lambertVous avez pros des résolutions pour la nouvelle année? Perte de poids ou être bien dans sa peau. Être plus sexy ou en meilleure forme physique. Vivre sans dépendance au tabac ou une autre substance. En janvier et en pleine saison de résolutions du nouvel an, nous pensons tous à prendre de meilleures habitudes de vie ou à mettre en branle certains projets, que ce soit pour la perte de poids, la remise en forme, l’arrêt de tabac.

La Presse+ a publié aujourd’hui un article relatant que l’espérance de vie à la naissance des Québécois se chiffre aujourd’hui à 82,2 ans. Alors que l’espérance de vie global était de 75,1 ans en 1981, l’amélioration est particulièrement notable chez les hommes : ils vivent en moyenne neuf ans de plus qu’au début des années 80. En 1921, l’espérance de vie des Québécois n’était que de 52 ans. Wow! Quelle progression!

Mais pourquoi une telle amélioration de l’espérance de vie? Une partie de l’explication se trouve dans l’amélioration des connaissances et techniques médicales, notamment en ce qui a trait à la diminution de la mortalité infantile, les maladies cardiovasculaires, et le traitement du cancer. Mais les déterminants de la santé en ce qui a trait aux habitudes de vie sont aussi importants dans la longévité des Québécois. Si la santé des Québécois s’améliore et l’espérance de vie s’allonge, c’est probablement parce qu’ils mangent mieux, qu’ils fument moins et qu’ils font plus d’activités physiques dans leurs loisirs.

Le début d’année est propice à l’amélioration de la santé avec la prise de bonnes résolutions de début d’année. Que vous ayez décidé de manger mieux, cuisiner santé ou perdre du poids, guérir votre mal de dos chronique, vous remettre à la pratique d’un sport, vous remettre en forme ou cesser de fumer, les professionnels de chez Ostéopathie & Cie peuvent vous accompagner et vous supporter pour atteindre vos objectifs.

Pour cesser de fumer, consultez en acupuncture.

Pour prendre soin de votre dos, soulager une douleur ou améliorer votre vitalité, consultez en ostéopathie ou en physiothérapie.

Prenez rendez-vous en appelant à la clinique, en nous écrivant ou en consultant notre agenda pour faire une demande de rendez-vous.

LA HERNIE DISCALE.

La hernie discale (HD) est une blessure d’un disque intervertébral. D’un point de vue anatomique, la colonne vertébrale se constitue par un empilement alterné de vertèbres et de disques intervertébraux. La colonne vertébrale compte 34 vertèbres et 23 disques intervertébraux, et les disques se fondent en une colonne antérieure avec les corps vertébraux pour permettre le mouvement. Le disque intervertébral est constitué en deux parties: d’un anneau fibreux (annulus fibrosus) formant une enveloppe autour d’un noyau gélatineux (nucleus pulposus). La hernie discale une déchirure qui laisse sortir le noyau du disque en-dehors de son anneau.

CAUSES DES HERNIES
La colonne vertébrale subit de multiples forces dans une multitude de directions (compression/traction, roulement, cisaillement et vibrations) qui varient avec les mouvements, les postures et les activités. Le disque sain se comporte comme un amortisseur de chocs, absorbant et répartissant les contraintes mécaniques que subit la colonne vertébrale.
Une étude classique (Nachemson et Elfstrom, 1970) a permis de mesurer la pression intradiscale sur le troisième disque de la région lombaire dans différentes postures. En se servant de la posture debout comme référence, ces chercheurs établissent diverses activités de la vie quotidienne en ordre croissant de contrainte: couché, debout, marcher, se torsionner, tousser, sauter, se cisailler, rire, soulever une charge adéquatement, se pencher en avant avec une charge de 20 kg dans les mains, soulever une charge de façon inadéquate. La flexion avant et le soulèvement de charges sont de loin les activités causant une charge excessive sur les disques étudiés.
Évidemment, Maigne rappelle que plus un disque se situe au bas du rachis plus la charge supportée par les disques s’accroit. Très fréquentes à la région lombaire, les hernies discales se produisent aussi au niveau cervical, et moins souvent à la région thoracique.

TYPES DE LÉSIONS DISCALES
Maigne indique qu’il existe deux types de fissures discales: annulaires et radiées.
Les fissures annulaires sont la conséquence de mouvements de torsion forcées ou répétées dont l’axe de mouvement passe par le tiers postérieur du disque. Ce genre de forces causent un cisaillement provoquant des déchirures circonférentielles de l’anneau. Ainsi, le matériel nucléaire n’est pas touché, et elles ne sont pas détectées aux tests d’imagerie classiques (IRM, SCAN, discographie).
Les fissures radiaires se produisent sous l’effet de traumatismes, d’efforts violents ou de mauvaises postures produisant une compression très forte du disque. Elles peuvent donc s’accompagner de fractures du plateau vertébral. Elles peuvent engendrer une dégradation isolée du noyau ou des fissures radiales de l’anneau. Des fissures radiales assez larges peuvent laisser s’infiltrer du matériel nucléaire. Maigne qualifie les hernies discales en trois degrés (nommés 1 à 3) de pénétration du nucléus dans la fissure. Une HD de troisième degré peut atteindre le tiers externe de la périphérie de l’anneau. Puisque seule le tiers externe de l’anneau est innervé et une fissure radiaire de troisième degré peut devenir douloureuse. À ce stade, la dégradation inflammatoire s’étend sur toute l’épaisseur de l’anneau résiduel et facilite la formation d’une HD sous l’effet d’une force compressive sur le noyau. Plusieurs auteurs (Maigne, 2006; Bergeron et al, 2008) soulignent que la HD symptomatique implique la présence d’inflammation (douleur, œdème, chaleur, rougeur) ou d’ischémie (diminution d’oxygène tissulaire).

PROTRUSION, PROLAPSE, HERNIE DISCALE ET SEQUESTRATION
Sans rupture complète de l’anneau, une fissure discale de troisième degré peut créer un renflement du disque (Maigne, 2006). Magee (2006) nomme ce phénomène une protrusion discale. Un prolapsus se produit lorsque seules les fibres les plus externes de l’anneau retiennent le noyau. Lorsque l’anneau est complètement perforé, la fissure devient fistule et la hernie discale se produit par extrusion d’une partie du matériel nucléaire dans l’espace épidural du canal rachidien. Du matériel nucléaire (noyau et anneau) peut se détacher du disque et produire une séquestration de fragments libres dans l’espace épidural.
Le canal rachidien, au centre de la colonne vertébral, contient la moelle épinière, des racines et des nerfs ainsi que les veines et artères qui les accompagnent, la zone discale affaiblie et l’inflammation qui l’accompagne peuvent entrer en conflit avec ces éléments vasculo-nerveux, comprimer et causer une ischémie tissulaire, c’est-à-dire un déficit d’oxygène dans les tissus comprimés (Maigne, 2006; Bergeron et al, 2008). C’est l’inflammation et l’ischémie qui causent une partie des symptômes associés à la hernie discale.

HERNIES DISCALES DURES ET MOLLES
On distingue entre hernie discale dure et molle. La hernie discale molle est une extrusion simple de matériel nucléaire faisant saillie dans le trou de conjugaison. Elle peut se résorber par voie des phénomènes classiques d’inflammation et le disque rupturé peut guérir. La personne affectée peut retrouver une santé discale complète et sans séquelle.

Dans le cas d’une hernie discale dure, le disque dégénéré s’accompagne d’une arthrose et d’ostéophytes qui font saillie dans les espaces qu’ocuppent les éléments nerveux. La hernie dure provoque des symptômes transitoires d’irritation et d’inflammation associée à l’arthrose, une discopathie dégénérative et possiblement une radiculopathie.

SIGNES ET SYMPTÔMES DES HERNIES DISCALES
Très fréquentes à la région lombaire, les hernies discales se produisent au niveau cervical, et moins souvent à la région thoracique. Très variés, les signes et symptômes associés à une hernie discale varient selon le niveau vertébral du disque affecté, sa situation et son importance.
En général, une hernie discale peut causer des douleurs locales, projetées (étendues dans la région). Si la hernie discale entre en conflit avec des éléments nerveux, elle peut causer des symptômes neurologiques: une hypoesthésie (engourdissements), des paresthésies (sensations diverses, soit fourmillements, démangeaisons, etc), des douleurs référées (étendues dans un membre), et d’autres symptômes plus spécifiques à la région touchée.

COMPLICATIONS DES HERNIES DISCALES
Souvent asymptomatique, la présence prolongée d’une HD entraîne une dégénérescence accrue du l’étage intervertébral (Bergeron et al, 2008). Des affections diverses peuvent accompagner la HD, tels la radiculopathie, l’arthrose, les sténoses spinale et foraminale, le syndrome de la queue de cheval.

 

Venez lire le prochain article : L’évaluation et le traitement des hernies discales .

 

jf Duranleau, pht, D.O.

RÉFÉRENCES ET BIBLIOGRAPHIE
Précis d’anatomie clinique d’orthopédie. Thompson, J.C.. Collection Netter. Elsevier Masson (2008).
Pathologie Médicale de l’Appareil Locomoteur (2ième édition). Bergeron, Fortin, Leclaire. Éditions Maloine (2008).
Maigne (2006)
Magee (2008)
Nachemson et Elfstrom, 1970