Entrées par JF Duranleau

Le traitement de physiothérapie et l’évolution de la douleur

Le processus de traitement de physiothérapie permet de soulager la douleur. Le physiothérapeute doit situer rigoureusement l’évolution de la douleur en relation avec le pattern douloureux établi lors de l’évaluation initiale. Magee (1997) fournit une échelle objective se divise en sept (7) niveaux fonctionnels. Ces niveaux fonctionnels douloureux, relient le comportement de la douleur aux activités […]

LE TRAITEMENT DE LA DOULEUR EN PHYSIOTHÉRAPIE

Une douleur d’origine musculo-squelettique, qu’elle soit aiguë ou chronique, peut être inconfortable au point de causer une limitation de la performance de travail, des activités de la vie quotidienne ou des sports. Qu’on pense à une hernie discale, une entorse lombaire, un tennis elbow ou une douleur reliée à la grossesse ou suite à un accouchement, la douleur d’origine […]

OSTÉOPATHIE ET TRAITEMENT DE LA DOULEUR

L’ostéopathe, un spécialiste de la biomécanique humaine, identifie les causes de la douleur par un questionnaire détaillé et un examen physique approfondi. L’examen physique permet d’identifier des causes de la douleur par l’observation de la posture et des fonctions de la vie quotidienne, de la mobilité des segments douloureux, des fonctions neurologiques. La palpation des segments douloureux […]

L’ÉVALUATION DE LA DOULEUR

La douleur est une expérience personnelle et subjective. Seul le patient peut mesurer sa douleur. Pour le clinicien, la douleur est d’abord le symptôme associé à une lésion ou affection (Marchand, 2009). Elle est souvent la raison de consultation primaire (Goodman, Snyder, 2007). La mesure de la douleur prend une place importante dans le processus […]

Les douleurs d’origine musculo-squelettique et systémique : les drapeaux rouges./

Pour le professionnel de la santé, il est capital de différencier les douleurs nociceptives d’origine somatique (musculo-squelettiques) et viscérale qui peuvent parfois présenter des tableaux cliniques comparables (Marchand, 2009; Bergeron et al, 2009). En effet, la douleur d’origine viscérale peut être douleur maligne et nécessiter une référence à un médecin. Le type de sensation que […]

FACTEURS AGGRAVANT ET APAISANT LA DOULEUR

Le professionnel du traitement de la douleur doit identifier les facteurs faisant varier la douleur. Melzack (1975; dans Goodman et Snyder, 2008) identifie une quantité importante de facteurs aggravants et apaisants de la douleur: Alcool Stimulants Manger Chaud Froid Changements météorologiques Massage Pression Aucun mouvement Mouvement Assis Sommeil/repos Se coucher Divertissements Uriner/déféquer Stress/tension Bruits forts […]

Douleur et intensité.

L’intensité de douleur est une variable très importante de l’expérience douloureuse, et sa mesure est difficile à effectuer. En effet, la perception de l’intensité de la douleur est hautement subjective, et varie selon les races, la culture, le sexe. Une douleur pouvant être décrite comme modérée par un individu peut être quantifiée comme intolérable par […]

DOULEURS ET SENSATIONS DOULOUREUSES.

La douleur est une expérience personnelle et subjective pouvant être décrite par les mots. Il existe une multitude de qualificatifs pour décrire une sensation, particulièrement une sensation douloureuse. Le langage utilisé par le patient pour décrire et qualifier la sensation douloureuse permet au professionnel de la santé d’identifier plus aisément une source tissulaire ou une […]

Les douleurs locale, irradiante et référée

On distingue plusieurs types de douleurs selon sa localisation de la sensation douloureuse. Ainsi, une douleur peut être qualifiée de douleur locale, irradiée ou référée. La douleur locale est ressentie à l’endroit même où prend naissance une lésion tissulaire. Le patient peut pointer précisément l’endroit douloureux. La douleur locale indique qu’une blessure est probablement superficielle […]

LES DOULEURS AIGUË, CHRONIQUE ET MALIGNE.

Plusieurs grandes classifications de la douleur existent. Classiquement, on distingue les douleurs aigüe, chronique et maligne. Marchand (2009) note que la distinction entre la douleur aiguë et la douleur chronique est indispensable. Cependant, la démarcation temporelle qui nous permet de qualifier une douleur varie selon les auteurs. En général, Bergeron et collaborateurs (2008) note qu’on […]