GLACE: ERREURS COMMUNES, PRÉCAUTIONS ET CONTRE-INDICATIONS

Dans notre série d’articles sur l’application de glace ou chaleur, je présente :

 LES PRINCIPES D’APPLICATION DE GLACE.

LA RECETTE POUR CONFECTIONNER UN ENVELOPPEMENT DE GLACE EFFICACE.

LA PROCÉDURE POUR UNE APPLICATION DE GLACE EFFICACE.

Si vous n’avez pas lu ces articles, je vous suggère d’en prendre connaissance avant de lire ce dernier article.

Dans cet article, j’aborde les erreurs communes dans l’application de glace et les précautions et contre-indications quant à l’utilisation de la glace comme modalité anti-inflammatoire et analgésique.

GLACE : LES ERREURS COMMUNES D’APPLICATION.

Dans le cas où l’application de glace provoque une augmentation de douleur ou qu’elle ne soulage pas la douleur , plusieurs situations sont possibles. Voici les erreurs communes d’application de glace :

  1. Vous n’avez pas mouillé la serviette. Ainsi, le froid superficiel stimule les cellules nerveuses responsables de capter la stimulation responsable de la douleur! Une application bien faite devrait limiter la sensibilité des capteurs et la transmission de la douleur par les nerfs reliés.
  2. L’application trop courte : c’est normal qu’une sensation de brûlure se fasse sentir pendant les premières minutes d’application. Persévérez! Revoyez le temps d’application optimale.
  3. L’application était intermittente. Une application efficaces doit être continue. Encore revoyez le temps d’application optimale.
  4. Vous appliquez de la glace, mais vous appliquez aussi de la chaleur, ou vous prenez des bains chauds. Gare à la chaleur et aux bains chauds. Revoyez les principes d’application. Les bains chauds peuvent faire perdurer la douleur en entretenant l’inflammation. Si votre blessure est récente, cessez les bains chauds ou l’application de chaleur.
  5. Certaines personnes atteintes de pathologies particulières tolèrent mal la glace. C’est le cas des personnes atteintes de maladies auto-immunes, comme la polyarthrite rhumatoïde.   

GLACE : PRÉCAUTIONS ET CONTRE-INDICATIONS.

  • Soyez vigilants! Ne vous endormez pas, car vous pourriez provoquer une engelure.
  • Soyez prudent en cas de déficit sensitif modéré, d’un manque de vigilance, de plaies ouvertes. Évitez les points de pression pendant l’application.
  • Évitez la glace en cas de déficit sensitif grave, hypersensibilité au froid, maladie de Raynaud, hypertension artérielle grave non-contrôlée, hémoglobinurie paroxystique, phéochromocytome.
  • Il est fortement déconseillé d’utiliser la glace ou la chaleur si la cause de la douleur est inconnue. Consultez votre médecin ou un professionnel compétent. Il est indispensable d’identifier l’agent étiologique de la douleur et de l’éliminer.

PROCHAIN ARTICLE : LA CHALEUR.

Source : Pathologie Médicale de l’Appareil Locomoteur (2ième édition). Bergeron, Y, Fortin, L, Leclaire, R. (2008). Édisem.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *